Journée de formation interdisciplinaire

Séance 8 | Comment établir un partenariat efficace et humain avec nos patients et leurs familles ? – Enfants et familles

Conférences magistrales avec périodes de questions et atelier interactif
Crédits de section 1

Pour qui ?

Tous les médecins spécialistes, résidents et autres professionnels de la santé intéressés

Séance d’une demi-journée

de 13 h à 16 h 30 – horaire détaillé disponible ici

Lieu de l’activité

Palais des congrès de Montréal – salle à venir

Résumé

En pédiatrie, une bonne communication avec les familles est essentielle. Une relation de confiance avec les familles est associée à des meilleurs soins. La pratique pédiatrique est hétérogène en raison de l’âge des patients, de la participation des parents, mais aussi de la variété des maladies dont les enfants sont atteints. Les interactions avec les familles seront alors très différentes, notamment selon la capacité de l’enfant à comprendre les soins et à envisager les décisions de santé. Les discussions ont souvent lieu avec les parents, parfois avec les parents et l’enfant, et dans certains cas, avec un adolescent sans ses parents. De plus, la relation entre les cliniciens et les familles déborde souvent de la seule relation thérapeutique et intègre des interactions historiquement réservées à la sphère privée : nouvelles de l’enfant par internet, partages de point de vue sur des réseaux sociaux, invitations à des fêtes d’enfants ou à des funérailles, etc. Gérer l’espace thérapeutique dans ces nouvelles conditions demande une réflexion qui dépasse le seul cadre médical.

Au cours des dernières années, des parents-ressources ont été appelés à collaborer de plus près avec les cliniciens pour les aider à suivre cette évolution de la pratique et ainsi optimiser les approches en clinique, en recherche et en enseignement.

 

À la fin de cette activité, les participants seront en mesure :
  • De discuter de différentes approches pratiques pouvant être utilisées pour optimiser l’interaction avec les patients et leurs familles en pédiatrie;
  • D’élaborer une réflexion sur la distance ou l’espace thérapeutique appropriée entre les cliniciens, les parents et les adolescents en pédiatrie;
  • D’obtenir la collaboration de parents-ressources pour améliorer leurs pratiques en clinique, en enseignement et en recherche auprès des enfants et de leurs familles.
Comité scientifique
  • Mme Claude Julie Bourque, coordonnatrice scientifique, Unité de recherche en éthique clinique et partenariat famille, CHU Sainte-Justine
  • Dre Annie Janvier, pédiatre, codirectrice, Unité d’éthique clinique, néonatologiste et clinicienne-chercheure, CHU Sainte-Justine
  • Mme Marie-France Langlet, parent partenaire, CHU Sainte-Justine
  • Dre Guylaine Larose, pédiatre urgentiste, membre de l’unité d’éthique clinique, CHU Sainte-Justine
  • Mme Ginette Mantha, parent partenaire, membre du comité des usagers, CHU Sainte-Justine, directrice générale de Préma-Québec
  • DAntoine Payot, pédiatre, directeur, Bureau de l’éthique clinique de l’Université de Montréal, chef, Unité d’éthique clinique du CHU Sainte-Justine

En collaboration avec le comité de planification de la 11e Journée de formation interdisciplinaire de la FMSQ